lundi 21 mai 2018

Chronique "Les Illusions de Sav-Loar" de Manon Fargetton


Maison d'édition : Milady

Date de publication : 20 octobre 2017

Nombre de pages : 864 pages

Genre : Fantasy

Catégorie : Adulte

Tome : One-shot

Prix : Grand Format : 20€
          Poche : 8,20€

Format : Poche

"Dans le royaume d'Ombre, les femmes qui possèdent le don sont persécutées. Pour survivre et devenir magiciennes, il leur faut se réfugier dans la cité légendaire de Sav-Loar. Or Bleue se trouve très loin de là lorsque apparaissent ses pouvoirs : elle n'est qu'une jeune esclave entre les griffes d'un seigneur sadique desquelles nul ne s'est jamais évadé. Mais certains de ses compagnons de captivité vont risquer leur vie pour tenter de sauver Bleue, à commencer par Fèl, une beauté farouche qui ne rêve que de liberté. Leur fuite éperdue va précipiter le royaume dans une guerre impitoyable au cours de laquelle Bleue, dont la puissance s'affirme de jour en jour, pourrait bien changer le monde..."


J’attendais avec grande impatience ce roman de fantasy après mon coup de cœur pour L’Héritage des Rois-Passeurs de la même autrice. Cela n’a pas été le coup de cœur auquel je m’attendais mais une excellente lecture tout de même.

Nous replongeons en royaume d’Ombre mais cette fois-ci dans une toute autre partie de l’univers et en compagnie de personnages complètement différents les uns des autres. Nous découvrons de nouveaux personnages extrêmement attachants, brisés de l’intérieur par de nombreuses épreuves pour la majorité. J’ai adoré suivre Fel, Oreb, Guilhem, Tiriss et Bleue. Ils sont tous aux antipodes les uns des autres mais forment ensemble une équipe de choc qui évolue en véritable famille. Badass, sensibles et courageux, on ne peut que les apprécier. Nous retrouvons aussi certains personnages du premier roman dans cet univers comme Luernios, Ravenn… Ca a été un véritable plaisir de les revoir ici !

Du côté de l’univers, l’autrice ne lésine pas sur les détails. Son univers est maîtrisé, vaste et immersif. J’ai tout simplement adoré ! Découvrir Sav-Loar, le Clos, leur histoire, l’origine des royaumes, le Sker, les mages renégats, la magie dans tous ses aspects… J’espère avoir l’occasion un jour de me replonger dans une nouvelle aventure dans cet univers.

Pour ce qui est de l’intrigue, c’est là que ça a peiné selon moi. Le rythme était trop peu constant. Certains moments étaient extrêmement prenants et d’autres tiraient en longueurs. L’action n’était pas toujours présente et la fin était un peu trop rapide. Cependant, j’ai apprécié les révélations que nous a apportées l’autrice au cours de son histoire.

Pour finir, l’écriture de Manon Fargetton est toujours aussi prenante, immersive, fluide et agréable à lire. J’ai hâte de me plonger dans un autre roman de l’auteur !

Note : 4/5

Chronique "The Lunar Chronicles (T1) Cinder" by Marissa Meyer


Maison d'édition : Puffin Books

Date de publication : 5 janvier 2012

Nombre de pages : 400 pages

Genre : Science-fiction / Réécriture de contes

Catégorie : Young Adult

Tome : 1/4

Prix : 8,36 euros

Format : Paperback


"A forbidden romance. A deadly plague. Earth's fate hinges on one girl... Cinder, a gifted mechanic in New Beijing, is also a cyborg. She's reviled by her stepmother and blamed for her stepsister's sudden illness. But when her life becomes entwined with the handsome Prince Kai's, she finds herself at the centre of a violent struggle between the desires of an evil queen - and a dangerous temptation. Cinder is caught between duty and freedom, loyalty and betrayal. Now she must uncover secrets about her mysterious past in order to protect Earth's future.This is not the fairytale you remember. But it's one you won't forget." 


Pour ma lecture en anglais du mois d’avril, je me suis plongée dans le premier tome de la saga Les Chroniques Lunaires de Marissa Meyer. Il s’agissait d’une relecture. En effet, j’avais lu ce premier tome il y 4/5 ans à sa sortie en français mais n’avait jamais eu l’occasion de découvrir la suite. Je m’y remets donc, cette fois-ci, en version originale. J’avais très peu de souvenirs de ce roman et je suis ravie d’avoir pu le redécouvrir. J’ai passé un agréable moment !

Nous suivons le personnage de Cinder, mi-cyborg, mi-humain, qui survit comme elle peut dans un monde dans lequel on la traite en paria. Nous faisons la connaissance d’une jeune femme au fort caractère, intelligente mais tiraillée par son désir de liberté et l’emprisonnement de sa belle-mère. Pour ce qui est du personnage de Kai, je l’ai plutôt bien apprécié même s’il demeure un peu trop lisse à mon goût. Son caractère et sa personnalité sont des schémas que l’on peut rencontrer assez facilement en young-adult.

Nous sommes plongés dans une réécriture de contes mêlée à de la science-fiction. Je trouve ce mélange de genres très intéressant et prenant. L’autrice nous sert de l’action, des retournements de situation, des révélations… On ne s’ennuie à aucun moment ! Marissa Meyer maîtrise le rythme de son intrigue. Le seul bémol est que certaines révélations étaient assez prévisibles selon moi.

Comme je le mentionnais plus tôt, l’autrice a décidé de réécrire le célèbre conte de fée de Cendrillon dans un univers futuriste. Cet univers m’a totalement emporté et enchanté. La réécriture est maîtrisée et l’ajout d’éléments de science-fiction est géniale : des robots, un Nouveau Monde, les Lunaires, Levana… Cela apporte à l’histoire une dimension intrigante et immersive !

Pour conclure cette chronique, je ne peux passer à côté de l’écriture de l’autrice à la fois addictive et particulièrement fluide. J’ai lu ce roman en quelques jours alors qu’il s’agissait d’un livre en anglais. Je n’avais jamais envie de le lâcher ! J’ai hâte de me replonger dans la suite et découvrir la réécriture du conte du Chaperon Rouge.

Note : 4/5


dimanche 13 mai 2018

Chronique "Harry Potter et les Reliques de la Mort (T7)" de J.K Rowling

Maison d'édition : Folio Junior

Date de publication : 12 octobre 2017

Nombre de pages : 896 pages

Genre : Fantasy

Catégorie : Jeunesse

Tome : 7/7

Prix : Grand Format : 27 €
          Poche : 13,50 €

Format : Poche

Attention, le résumé suivant contient des spoilers ! 
"Cet été-là, Harry atteint ses dix-sept ans, l'âge de la majorité pour un sorcier, et s'apprête à faire face à son destin. Soutenu par Ron et Hermione, Harry se consacre pleinement à la mission confiée par Dumbledore avant de mourir, la chasse aux Horcruxes. Mais le Seigneur des Ténèbres règne désormais en maître absolu. Traqués, en exil, les trois fidèles amis vont connaître une solitude sans précédent, où leur courage, leurs choix et leurs sacrifices seront déterminants dans la lutte contre les forces du mal. Leur quête croisera celle des Reliques de la Mort, et fera surgir du passé des révélations capitales et parfois douloureuses. Ces épreuves conduiront Harry, sans détour, vers sa destinée, l'affrontement final avec Lord Voldemort."


Au mois d’avril, j’étais motivée pour finir quelques sagas. Après avoir terminé la duologie Six of Crows de Leigh Bardugo, je me suis plongée dans le septième et dernier tome de la célèbre saga Harry Potter de J.K Rowling. Je redoutais la lecture de ce roman. Finalement, ça a été une très bonne conclusion même si ce n’est pas mon tome préféré.

Nous retrouvons évidemment notre trio mythique : Harry, Ron et Hermione. Je suis toujours autant attachée à ces personnages, cela n’a pas changé entre le premier et le dernier tome. Selon moi, ces personnages se complètent, nous promettent aussi des moments touchants, drôles, émouvants. Ils sont toujours là les uns pour les autres malgré les nombreuses épreuves auxquelles ils font face. Concernant les personnages secondaires, j’aurais aimé voir davantage les personnages liés à Poudlard comme les professeurs ou les élèves. Cependant, on plonge dans une dimension plus sombre : on retrouve et découvre de nombreux Mangemorts au cours de notre lecture.

Côté intrigue, nous sommes immergés dès le début dans le dénouement de la saga, c’est la dernière ligne droite avant le grand final. L’auteur répond à la plupart de nos questions sur les Horcruxes, Voldemort… La première partie du roman m’a tout de même paru assez longue mais l’auteur se rattrape dans la seconde moitié avec de l’action, des révélations, des retournements de situation. L’univers, quant à lui, est peu développé. J.K Rowling s’intéresse davantage au passé de certains personnages clés de la saga : Dumbledore, Grindelwald, Rogue, Voldemort… J’ai adoré découvrir ces personnages en profondeur, leur passé, leurs secrets, leurs fautes. L’auteur a pensé à tout !

Pour conclure, j’ai encore été plongée dans l’histoire grâce à la plume de l’auteur avec une facilité déconcertante. Fluide, travaillée, immersive, j’ai hâte de redécouvrir son écriture dans sa saga policière écrite sous le pseudonyme Robert Galbraith.

Note : 4,5/5