jeudi 20 juillet 2017

Chronique "La Passe-Miroir (T3) La Mémoire de Babel" de Christelle Dabos



Maison d'édition : Gallimard Jeunesse

Date de publication : 1 Juin 2017

Nombre de pages : 496 pages

Genre : Fantasy

Catégorie : Young-Adult, Adultes, Jeunesse

Tome : 3/4

Prix : 18 euros

Format : Grand Format



! Spoilers dans le résumé à propos des deux premiers tomes !
"Deux ans et sept mois qu'Ophélie se morfond sur son arche d'Anima. Aujourd'hui, il lui faut agir, exploiter ce qu'elle a appris à la lecture du Livre de Farouk et les bribes d'information divulguées par Dieu. Sous une fausse identitié, Ophélie rejoint Babel, arche cosmopolite et joyau de modernité. Ses talents de liseuse suffiront-ils à déjouer les pièges d'adversaires toujours plus redoutables ? A-t-elle la moindre chance de retrouver la trace de Thorn ?"


J’ai reçu ce roman quelques jours après mon anniversaire car il est sortie le 1er Juin.  Aussitôt reçu, aussitôt lu et sans surprise, c’est un fabuleux coup de cœur. Je voulais donc remercier ma marraine pour ce parfait moment de lecture.

Dans ce troisième tome, nous retrouvons Ophélie, deux ans et demie après la fin du second tome. Et quel plaisir de retrouver ce personnage qui, pour une fois, se retrouve livrer à elle-même, seule face à un nouveau monde. Ophélie évolue, prend de la maturité et gagne plus de conviction, de détermination, de courage et de confiance en elle.

Nous retrouvons donc Ophélie se rendant seule sur une nouvelle arche en quête de réponses. Ici, l’auteur étend totalement son univers avec l’apparition  d’une nouvelle arche très différente de celles que nous avons pu découvrir dans le début de la saga. Cette arche est en tout point originale. Elle regorge de secrets et fonctionne d’une manière inédite avec une nouvelle hiérarchie et une atmosphère beaucoup plus futuriste et estivale. Sur cette arche dénommée Babel, Ophélie découvrira de nouveaux personnages tels que Blasius et Ambroise, deux jeunes hommes auxquels je me suis beaucoup attachée. Quant aux personnages des tomes précédents, on les retrouve brièvement mais de manière très intéressante. On découvre aussi le personnage de Victoire qui est une jeune fille très intrigante qui promet de belles choses pour la suite.

Je pense que je ne peux pas passer à côté de la relation entre Ophélie et Thorn qui évolue encore une fois dans ce troisième tome. Ce qui se passe dans cette histoire est absolument crève-cœur et magique à la fois. Les personnages nous font passer encore une fois par toutes les émotions. Pour continuer sur l’intrigue, l’auteur mêle encore une fois une intrigue concernant l’univers et une avec des penchants policiers. On ne s’ennuie à aucun moment entre actions et révélations. Tout s’intensifie dans ce troisième épisode et l’auteur n’a pas pitié de ses lecteurs avec un cliffhanger de dingue à la fin.

Pour conclure cette (longue) chronique, je suis obligée de parler de la plume de l’auteur. Toujours aussi fluide et addictive, elle a su me happer dans son histoire et me faire penser que j’étais un personnage de cet univers à part entière. Je ne cesse de le répéter mais selon moi, Christelle Dabos est notre J.K Rowling française.


Note : 5/5

vendredi 14 juillet 2017

Chronique "Amisseum (T1) Les Terres Inconnues" de Maes Larson


Maison d'édition : Autoédition

Date de publication : 9 Mai 2017

Nombre de pages : 492 pages

Genre : Fantasy

Catégorie : Young-Adult

Tome : 1

Prix : 15,99 euros

Format : Grand Format



"Notre imagination aime nous jouer des tours. C'est probablement ce qu'Adam aurait souhaité se dire cette nuit après s'être réveillé en plein sommeil. Mais ce fut tout le contraire. Rien ne l'aidait à s'ôter de l'esprit ce qu'il avait vu, ni sa mère et encore moins ses fidèles compagnons Ryan et Isaac. 
Ensemble, ils vivaient une vie de lycéen avec les joies et les peines qui vont avec. Pourtant, une seule chose semblait préoccuper Adam depuis quelques jours. Qui était cet homme qu'il avait aperçu dans la nuit sombre ? Et ce lieu ? Était-il réel ? Il n'avait jamais rien vu de tel.
Autant de questions auxquelles Adam et ses amis tenteront de répondre dans une aventure qu'ils n'avaient pas choisi et à laquelle ils ne pourront pas échapper."


Je souhaitais tout d’abord remercier Maes Larson pour l’envoi de son roman. J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce premier tome. Cela peut paraître superficiel mais je trouve la couverture absolument sublime et l’ouvrage est de très bonne qualité quand on considère qu’il s’agit d’autoédition.

Dès les premiers chapitres, nous repérons nos trois protagonistes : Adam, Ryan et Isaac. Ce groupe d’amis se soutient en permanence et nous présente un lien d’amitié fort. Leurs caractères sont assez différents mais se complètent. Chacun porte des problèmes plus ou moins conséquent mais ils ne se départissent pas de leur humour et de leur joie de vivre. Je me suis fortement attachée à ce trio qui m’a fait passer une très bonne lecture. En ce qui concerne les personnages secondaires, ils m’ont semblé intéressants. Certains étaient badass, guerriers, d’autres magiciens. Le seul point qui m’a dérangé est le manque de femmes badass, avec du caractère ou simplement ayant un don de magie. On suit principalement des hommes et cela manque de diversité.

Ces trois garçons se voient plonger malgré eux dans un univers de fantasy très intriguant où règnent la magie et des méchants extrêmement badass. Au fil de notre lecture, nous découvrons en même temps que les personnages ce monde étrange, son histoire et ses particularités. J’ai hâte d’en apprendre plus dans la suite surtout avec les cent dernières pages. Du côté de l’intrigue, j’ai eu un peu plus de soucis. En soi, elle est sympa et intéressante mais manque d’actions et contient beaucoup de longueurs. Les longueurs sont dues au fait que l’auteur tourne régulièrement autour du pot au lieu d’expliquer plus clairement ou d’aller à l’essentiel à certains moments. Néanmoins, la fin est très surprenante. Le rythme est plus soutenu, on ne s’ennuie pas et elle nous donne très envie de nous plonger dans la suite.

Enfin, pour conclure cette chronique, je vous parle de l’écriture de l’auteur. Pour un premier roman, je l’ai trouvé très sympa et agréable. Cependant, elle nécessiterait d’être retravaillée au niveau du rythme et pour corriger certaines fautes d’orthographe ou de syntaxe. La plume de Maes Larson reste tout de même surprenante pour un premier roman autoédité.

Note : 4/5

Chronique "Iliot (T1) Le Pays des Ténèbres" de Baptiste Piriou


Maison d'édition : Boz Dodor

Date de publication : 10 Avril 2017

Nombre de pages : 286 pages

Genre : Fantasy

Catégorie : Jeunesse/Young-Adult

Tome : 1

Prix : 16 euros

Format : Grand Format



"En 1434, vivait un magicien nommé Luoj. Celui-ci, fatigué par la cruauté des hommes envers les siens, décida de concevoir un monde où les magiciens pourraient vivre en paix. De nos jours, Iliot, jeune parisien de 15 ans dont la vie est des plus banales, découvre un étrange livre à la bibliothèque. Son titre : "Le pays des ténèbres". Sur la première page, une incantation... Pensant avoir à faire à un livre de magie, il tourne la page pour s'apercevoir... qu'il n'y a rien. Les pages sont blanches ! Mais Iliot est loin de se douter que de ce livre dépendra son futur."


Je souhaitais tout d’abord remercier l’auteur Baptiste Piriou et sa maison d’édition Boz Dodor pour l’envoi de ce roman. Dans l’ensemble, j’ai passé un agréable moment en compagnie de ces personnages dans cet univers si particulier.

Ici, nous nous plongeons dans un premier tome d’une saga fantasy située entre jeunesse et young-adult. Nous suivons le personnage d’Iliot, un jeune parisien de 15 ans qui, à l’aide d’un livre de magie, découvre un nouveau monde rempli de magie et de créatures fantastiques. Iliot est un jeune homme sympathique à suivre, plus mature que son âge mais qui aurait besoin d’être un peu plus poussé psychologiquement pour qu’on s’attache à lui.

Iliot arrive donc de manière assez abrupte et inattendue dans un autre monde et se voit attribuer une quête par un vieux mage afin de se rendre sur l’île des Grands Magiciens pour délivrer un message. L’intrigue m’a semblé assez simple et déjà-vu. Je n’ai pas été surprise par les révélations ou les actions qu’elle comporte, cependant, l’univers crée par l’auteur a remonté le niveau. Iliot est immergé dans un monde original peuplé de créatures inédites et particulières que je n’avais jamais rencontré avant. Les Stosyms, les créatures qui ont envahi le Pays des Ténèbres, font froid dans le dos mais j’ai hâte d’en savoir un peu plus sur eux. L’auteur nous dépeint un univers intéressant et n‘hésite pas à exciter notre curiosité en nous partageant quelques histoires à propos du passé de ce monde. Les magiciens, quant à eux, m’intriguent beaucoup.

Pour conclure avec ce roman, je vous parle brièvement de la plume de l’auteur. L’auteur a une écriture simple et fluide qui ne m’a pas étonné car il s’agit de son premier roman. Néanmoins, je pense qu’il faudrait retravailler les dialogues qui sont un peu trop présents à mon goût et qui n’ont pas tout le temps une grande utilité.

Ce premier roman nous promet une suite intéressante qui, je pense, s’améliorera au fil des tomes.

Note : 3,5/5