vendredi 2 juin 2017

Bilan du mois de Mai 2017

Coucou tout le monde ! On se retrouve aujourd'hui pour faire le bilan du mois de Mai. Un bilan assez conséquent niveau séries & lectures mais comme à mon habitude, je n'ai pas regardé beaucoup de films. J'espère que l'article vous plaira !


Ce mois-ci, je n'ai lu que 6 romans mais 4 font plus de 500 pages. Ce mois de lecture a été placé sous le signe de la fantasy avec le challenge du Mois de la Fantasy. Au total, j'ai lu 3125 pages ! J'ai tout de même lu 1000 pages de plus qu'au mois d'Avril, je suis absolument ravie ! C'est le meilleur score que j'ai pu faire depuis le début de l'année :)

- Les 100 (T3) Retour de Kass Morgan : 3,5/5
- La Passe-Miroir (T2) Les Disparus du Clairdelune : 5/5
- L'Assassin Royal (T1) L'apprenti assassin de Robin Hoob : 4/5
- Autre-Monde (T5) Oz de Maxime Chattam : 5/5
- Six Of Crows (T1) de Leigh Bardugo : 5/5
- Le Seigneur des Anneaux (T1) La Communauté de l'Anneau de J.R.R Tolkien : 3,5/5






Malgré la venue (extrêmement rapide) du bac, j'ai réussi à regarder 6 séries différentes et à en finir 2. Au total, j'ai vu 26 épisodes :)

- Soy Luna : Saison 2 Épisodes 5 à 24
- Iron Fist : Saison 1 Épisodes 2 à 9
- The Big Bang Theory : Saison 10 Épisodes 23 & 24 > Saison terminée !
- Young & Hungry : Saison 5 Épisodes 7 à 10 > Saison terminée !
- Sherlock : Saison 3 Épisode 2
- New Girl : Saison 4 Épisode 15





Comme d'habitude, je n'ai regardé que très peu de films et je ne suis allée au cinéma qu'une seule fois mais je compte bien me rattraper pendant les grandes vacances ! 

- Beauté cachée : 4/5
- Pirates des Caraïbes 5 : La Vengeance de Salazar : 5/5




J'espère que ce court bilan vous aura plu ! Petite information à propos du blog : durant le mois de Juin, je passe mon bac. J'ai donc décidé de mettre en pause le blog ainsi que ma chaîne et les réseaux sociaux durant le mois de Juin afin de me consacrer pleinement à mes révisions. Je pense que vous comprenez et je vous en remercie beaucoup. Du coup, on se retrouve au mois de Juillet ! Passez un bon mois de Juin ! :) 

dimanche 28 mai 2017

Chronique "Unfiltered" de Lily Collins



Maison d'édition : Ebury Press

Date de publication : 7 Mars 2017

Nombre de pages : 240 pages

Genre : Biographie

Catégorie : Adolescents, Adultes

Tome : One-shot

Prix : Ebook : 10,99 euros
          Papier : 15,94 euros

Format : Ebook


J'ai découvert cette actrice pour la première fois dans le film 'The Mortal Instruments'. Je l'ai par la suite beaucoup apprécié dans le film 'Blanche-Neige' où elle jouait avec Julia Roberts. Ma curiosité m'a poussé, à la sortie de son livre, à me plonger dans le récit de sa vie. Ce livre m'a fait passer un très bon moment et je suis ravie de m'y être intéressée. 



Résumé (en anglais)
"In this groundbreaking debut essay collection, featuring never-before-seen photos, actress Lily Collins―star of Mortal Instruments and Rules Don’t Apply―is opening a poignant, honest conversation about the things young women struggle with: body image, self-confidence, relationships, family, dating and so much more. 

For the first time ever, Lily shares her life and her own deepest secrets, proving that every single one of us experiences pain and heartbreak. We all understand what it’s like to live in the light and in the dark. For Lily, it’s about making it through to the other side, where you love what you see in the mirror and where you embrace yourself just as you are. She's learned that all it takes is one person standing up and saying something for everyone else to realize they’re not alone.

By turns hilarious and heartbreaking, Lily’s honest voice will inspire you to be who you are and say what you feel. It’s time to claim your voice! It’s time to live your life unfiltered."



Vu qu'il s'agit d'une biographie et que ce roman est très court, je vais vous donner un bref avis sur ma lecture.

Dans ce livre, Lily Collins nous livre des moments qui l'ont marqué aussi bien en tant qu'adolescente ou en tant que jeune adulte. Elle partage avec nous ses peines, ses joies et n'hésite pas à se confier sur des sujets qui touchent, pour la plupart, l'adolescent : les relations avec les parents, les premières relations amoureuses, l'anorexie, les tatouages... On apprend à la connaître à travers sa vie de femme ordinaire mais on assiste aussi au début de sa carrière dans les médias. La manière dont elle a commencé à être connu est assez étonnante à première vue. Afin d'ajouter une dimension plus réelle à ses propos, elle a inséré des photos d'elle, enfant ou adolescente, pour illustrer ces moments qui ont marqué sa vie. Grâce à ce livre, nous rentrons dans l'intimité de l'actrice pour notre plus grand plaisir. Je me suis rendu compte que beaucoup de lectrices pouvaient s'identifier à ces galères ou aux questions qu'elle se posait. Lily conclut chaque fin de chapitre par une morale qu'elle a pu tirer de son expérience. J'étais tout à fait d'accord avec elle mais personnellement, ce sont des choses qui sont déjà acquises de mon côté. Je pense que ce livre peut être destiné aux jeunes filles et femmes de 13/14 ans à 20 ans environ. Quant à sa plume, Lily Collins écrit de manière fluide et simple comme si elle écrivait à un journal. Je conseille ce livre pour ceux qui veulent commencer à lire en VO. Vous n'allez pas avoir de grandes difficultés à comprendre. Finalement, je suis très contente d'avoir pu découvrir cette actrice et à présent, j'ai très envie de me regarder tous ces films avec un point de vue différent sur la personne. 

En bref, une biographie qui nous plonge dans l'intimité de l'actrice, des conseils destinés au quotidien et une plume très agréable à lire. Je vous conseille beaucoup cette courte biographie si le fait de découvrir cette actrice vous intéresse.

Note : 3,5/5

samedi 27 mai 2017

Chronique "L'Héritière" (T1) de Jeanne A-Debats


Maison d'édition : ActuSF

Collection : Hélios

Date de publication : 31 Mars 2016

Nombre de pages : 350 pages

Genre : Fantastique / Bit-lit

Catégorie : Adultes

Tome : 1

Prix : 8 euros

Format : Poche


C'est un roman que j'ai très peu vu passer sur la blogosphère ou la booktubosphère mais il me tentait énormément. Dans l'ensemble, ça a été une très bonne lecture ponctuée de quelques défauts.


Résumé du premier tome
"Je m'appelle Agnès Cleyre et je suis orpheline. De ma mère sorcière, j'ai hérité le talent de voir les fantômes. Une malédiction plus qu'un don, qui m'a obligée à vivre recluse, à l'abri de la violence des sentiments des morts.

Mais depuis le jour où mon oncle notaire m'a prise sous son aile, ma vie a changé. Contrairement aux apparences, le quotidien de l'étude qu'il dirige n'est pas de tout repos : vampires, loups-garous, sirènes... A croire que tout l'AlterMonde a une succession à gérer. Moi qui voulais de l'action, je ne vais pas être déçue !"


Dans ce premier tome, nous suivons donc Agnès, une jeune femme dotée d'un don particulier : elle voit les morts. C'est une femme attachante, maladroite qui a la manie de se mettre dans des situations absolument comiques. Ce personnage se dévoile à la fin de ce premier tome d'une manière assez inattendue et très intrigante. Quant aux personnages secondaires, ils sont tous très attachants et assez divers. On rencontre le personnage de Navarre, un vampire plein d’humour, de mystère et de noirceur mais qui cache tout de même quelques faiblesses. L'auteur a écrit un one-shot centré sur ce personnage qui me fait terriblement envie. Enfin, l’oncle d’Agnès ainsi que sa collègue sont des créatures tout aussi intéressantes à suivre. 


En tant que lecteur, on découvre l’Altermonde, un univers peuplé de créatures surnaturelles, au même moment qu’Agnès. C'est un univers que j’ai beaucoup apprécié surtout par rapport au point de vue adopté par l’auteur. L'univers est original car nous suivons Agnès qui est embauchée dans un cabinet de notaire afin de s’occuper de toutes les affaires administratives concernant l'Altermonde : héritages, décès, mariages, naissances… Elle côtoie vampires, loups-garous, sirènes, fantômes en plein cœur du Paris du XXI° siècle. Le fait que l’on se situe à Paris change aussi de l’habituel New York ou Londres des sagas fantastiques, bit-lit. C’est un univers que j’ai hâte de retrouver dans le second tome. 



Du côté de l'intrigue, elle peut sembler assez longue au début mais finalement, le premier tiers du roman est surtout basé sur la découverte de l’univers, sur des révélations et sur l’instauration de la nouvelle vie d’Agnès. Les deux tiers suivants sont plutôt centrés sur l’intrigue à proprement parlée. Agnès est plongée dans une histoire d’héritage mêlant vampires et menaces. J’ai trouvé ça très intrigant et intéressant, en plus, d'être évidemment original. La fin est assez rocambolesque et promet une suite à la hauteur du premier tome.


Enfin, pour conclure cette chronique, je vais vous parler de la plume de l'auteur. Travaillée et fluide, l’auteur a une plume portée sur l’humour. Cette particularité apporte de temps à autre une certaine distance entre le lecteur et les personnages mais complète l’originalité du roman. Cela change des plumes que j'ai l'habitude de lire.

En bref, des personnages attachants et décalés, un univers foisonnant et intéressant, une intrigue originale et attrayante et une plume innovante. Je vous recommande très fortement ce premier tome et j'ai hâte que la suite paraisse en poche.

Note : 4/5

vendredi 26 mai 2017

Le film "Les Gardiens de la Galaxie 2"




Date de sortie : 26 Avril 2017

Durée : 2h 16min

Produit par : James Gunn

Acteurs principaux : Chris Pratt, Zoe Saldana, Dave Bautista...

Genre : Science-Fiction, Comédie

Nationalité : Américaine




Ma famille et moi attendions avec grande impatience ce deuxième volet qui promettait d'être explosif. Nous n'avons pas été déçu ! 


Synopsis du premier volet (sans spoilers) :
"Peter Quill est un aventurier traqué par tous les chasseurs de primes pour avoir volé un mystérieux globe convoité par le puissant Ronan, dont les agissements menacent l’univers tout entier. Lorsqu'il découvre le véritable pouvoir de ce globe et la menace qui pèse sur la galaxie, il conclut une alliance fragile avec quatre aliens disparates : Rocket, un raton laveur fin tireur, Groot, un humanoïde semblable à un arbre, l’énigmatique et mortelle Gamora, et Drax le Destructeur, qui ne rêve que de vengeance. En les ralliant à sa cause, il les convainc de livrer un ultime combat aussi désespéré soit-il pour sauver ce qui peut encore l’être …"


Ce second volet a été absolument génial ! On retrouve nos personnages préférés toujours accompagnés de leur sens de l'humour à toute épreuve. Ce sont de parfaits anti-héros. Leurs répliques sont excellentes et m'ont fait rire plus d'une fois. Ils ont tous des caractères très différents mais qui rendent le groupe dynamique. À ce groupe, le réalisateur décide d'insérer de nouveaux personnages très différents que j'ai, personnellement, beaucoup apprécié. La multitude de pouvoirs et d’habilités de chacun permet au film de devenir très intéressant. 


Nous sommes encore une fois embarqués dans des aventures rocambolesques pleines d'actions et de découvertes. Le réalisateur multiplie les intrigues et nous fait découvrir de nouvelles planètes. Il étend son univers et fait apparaître de nouvelles menaces. C'est un film extrêmement rythmé grâce à l'humour des personnages mais aussi grâce à la musique qui est aussi géniale que dans le premier volet. On ne voit clairement pas le temps passer. La fin est crève-cœur mais vraiment cool. Quant à la qualité visuelle et les couleurs qui ressortent à l'écran, je n'ai rien à dire. Le jeu d'acteur est tout aussi génial. 



En bref, des anti-héros charismatiques et attachants, un univers qui s'étend, des découvertes et de l'action. Je vous recommande vraiment cette série de films tout simplement parfaite ! 

Note : 5/5

dimanche 21 mai 2017

Le film "Into The Wild"



Date de sortie : 9 Janvier 2008

Durée : 2h 27min

Produit par : Sean Penn

Acteurs principaux : Emile Hirsch, Brian Dierker, Catherine Keener, Kristen Stewart...

Genre : Aventure, Drame

Nationalité : Américaine

Lien vers la bande-annonce



"Into The Wild" est un film dont on m'a fait l'éloge et à présent, je comprends tout à fait les critiques dithyrambiques à son sujet. 

Synopsis
"Tout juste diplômé de l'université, Christopher McCandless, 22 ans, est promis à un brillant avenir. Pourtant, tournant le dos à l'existence confortable et sans surprise qui l'attend, le jeune homme décide de prendre la route en laissant tout derrière lui. Des champs de blé du Dakota aux flots tumultueux du Colorado, en passant par les communautés hippies de Californie, Christopher va rencontrer des personnages hauts en couleur. Chacun, à sa manière, va façonner sa vision de la vie et des autres. Au bout de son voyage, Christopher atteindra son but ultime en s'aventurant seul dans les étendues sauvages de l'Alaska pour vivre en totale communion avec la nature."

Dans ce film, nous suivons Christopher McCandless, un jeune diplômé. On se rend vite compte que cet homme s'inscrit en marge de la société. Il refuse les privilèges que ces parents veulent lui apporter et les a toujours détesté. Il ne désire qu'une chose : partir en Alaska afin de rentrer en communion avec la nature. Cette conviction, assez différente des garçons de son âge, va le pousser à réaliser son rêve. C'est un personnage auquel je me suis beaucoup attaché. Mature et courageux, il laisse tout derrière lui sans remords et décide de vivre l'aventure dont il a toujours rêvé. Même si, par moment, je n'ai pas compris certaines de ces décisions, il reste un personnage très inspirant. Sur sa route, il rencontre de multiples personnages : jeunes et vieux, femmes et hommes, étrangers et américains. Chacun a une histoire bien à lui et ce sont, grâce à ces rencontres notamment, que Christopher se construira une identité. Ils permettent aux spectateurs de faire aussi un parallèle entre différents manières de vivre et de penser.


En plus d'avoir un personnage authentique brillamment interprété par Emile Hirsch, son aventure est absolument inspirante. Le réalisateur a fait le choix d'insérer une double histoire dans son film : le voyage de Christopher et en parallèle son séjour en Alaska. Le léger problème avec ce choix est qu'il m'a, de temps à autre, un peu perdu. J'ai mis un peu de temps avant de m'habituer et de comprendre le système. Malgré tout, cette expérience nous plonge au plein cœur d'une quête initiatique, d'une quête vers le bonheur où le développement personnel détient une grande place. Une aventure qui sera tout de même semée d'embûches : les animaux sauvages et la nature sont à la fois ses pires ennemis et ses confidents. C'est une histoire qui nous pousse à dépasser nos limites et à suivre nos rêves mais le plus important est la morale de fin (que je nous révélerai pas afin de ne pas vous spoiler). Parlons en de cette fin totalement abominable. Elle m'a complètement retournée surtout quand on sait que cette histoire est adaptée d'une histoire vraie grâce au roman écrit par John Krakauer. Enfin, pour finir, je souhaitais mentionner le fait que les paysages dans ce film sont absolument magnifiques. La manière de tourner est différente des films américains habituels (cela ne reste que mon avis). Nous sommes dépaysés pendant 2h30 pour notre plus grand plaisir. 



En bref, un personnage authentique brillamment interprété et une quête d'aventure et de recherche de soi inspirante et émouvante. Je vous conseille grandement ce chef d'oeuvre si vous ne l'avez pas encore vu. 

Le célèbre bus où Christopher McCandless a séjourné en Alaska

Note : 4/5

samedi 20 mai 2017

Chronique "L'Héritier des Draconis (T1) Draconia" de Carina Rozenfeld


Maison d'édition : Gulf Stream

Date de publication : 16 Mars 2017

Nombre de pages : 336 pages

Genre : Fantastique

Catégorie : Jeunesse

Tome : 1

Prix : 12,90 euros

Format : Poche / Semi-Poche



Je voulais tout d'abord remercier les éditions Gulf Stream pour cet envoi. Ce 1er tome m'a permis d'enfin apprécier à sa juste valeur la plume et l'imagination de Carina Rozenfeld.


"Difficile de mener une vie paisible lorsque l'on a des flammes dans les yeux à la moindre crise de colère et que l'on donne vie aux images et sculptures de reptiles d'un simple regard... Ballotté de famille d'accueil en famille d'accueil depuis qu'il a été abandonné à la naissance, le jeune Elliott fait de son mieux pour dompter son tempérament de feu, malgré la sournoiserie de certains élèves de sa classe. À quelques jours de son dixième anniversaire, une sphère lumineuse tombe du ciel tout près de chez lui. Accompagné de ses amis Tamara et Gédéon, Elliott découvre qu'il s'agit d'un passage vers un monde merveilleux, Draconia! Les enfants y font la rencontre de Gulliver, un gentil géant. Ce qu'il va leur révéler va changer la vie d'Elliott à tout jamais..."

Dans ce roman, nous suivons donc Elliott, un jeune garçon d'environ 10 ans en compagnie de sa meilleure amie, Tamara et de son meilleur ami, Gédéon. Ce sont de jeunes personnages agréables à suivre et très mignons. Ils ont chacun des caractères très différents ce qui les rends complémentaires. Un beau petit trio lié par l'amitié et le goût de l'aventure. Ce qui m'a aussi plu est le fait que ce sont des personnages qui ont d'autres centres de préoccupation que les jeunes aujourd'hui, par exemple, Elliott est un passionné d'astronomie. C'est un point qui m'a permis d'apprécier les personnages un peu plus.

Dans ce premier tome, Carina Rozenfeld nous introduit son univers de fantasy à la fois simple, intrigant et parfait pour commencer la fantasy dès le plus jeune âge. De temps à autre, cette introduction se déroule au détriment de l'intrigue qui n'avance finalement pas. L'auteur alterne actions et révélations mais à la fin du roman, on se retrouve limite au point de départ de l'histoire. Cependant, les révélations à propos d'Elliott sont originales et surprenantes. Afin de faire ressentir au jeune lecteur de multiples émotions, l'auteur décide de rajouter des méchants dans son roman, ce qui est un peu inévitable. Ces méchants sont à la fois intéressants et effrayants pour le plus grand plaisir du lecteur. Quant à la fin, elle nous donne très envie de lire la suite malgré cette impression de tourner en rond. 

Enfin, pour finir, j'ai beaucoup aimé ce premier tome grâce, aussi, à la plume de Carina Rozenfeld. À la fois fluide et travaillée, elle permet aux jeunes de découvrir un nouveau vocabulaire plus poussé que dans d'autres romans jeunesse. 

En bref, des personnages principaux mignons et curieux, un univers agréable à découvrir, une intrigue qui avance lentement et une plume travaillée et fluide. Je vous conseille beaucoup ce premier tome surtout aux plus jeunes à partir de 7/8 ans. Je pense réellement que cela peut plaire. En attendant, je suis contente d'avoir réussi à apprécier un roman de Carina Rozenfeld contrairement à "La Symphonie des Abysses". 

Note : 3,5/5

jeudi 18 mai 2017

Chronique "Le Clan Suspendu" d'Étienne Guéreau



Maison d'édition : Denoël

Date de publication : 21 Août 2014

Nombre de pages : 480 pages

Genre : Contemporain/Drame

Catégorie : Adulte

Tome : One-shot

Prix : GF : 20 euros
          Poche : 7,90 euros

Format : Grand Format


Cela fait un long moment qu'il était dans ma PAL et j'ai eu une forte envie de me plonger dedans, c'est donc ce que j'ai fais. J'en suis ressorti très mitigée.


"Ismène vit parmi les siens, dans un village accroché à dix mètres de hauteur. Tous pratiquent des rites immuables et répètent inlassablement Antigone, la tragédie qu'il leur faut connaître sur le bout des doigts. Descendre leur est interdit, car en bas une créature sanguinaire massacre ceux qui s'aventurent sur son territoire... Quand le jeune Hémon décide de contester l'ordre établi, tout bascule. Pour fuir cet univers oppressant et comprendre le sens profond de la tradition qui leur a été inculquée, Ismène va devoir percer le secret qui menace son clan."

J'ai commencé ce roman avec beaucoup de motivations et d'entrain mais j'ai vite été déçue. On suit donc le personnage d'Ismène, une jeune fille de 13 ans vivant dans cette sorte de village dans les arbres. Je pensais vraiment accrocher avec ce personnage mais ça n'a clairement pas été le cas. C'est un personnage très peu courageux qui ne prend des initiatives qu'à la fin du roman. Elle est représentée telle une victime et est très naïve. D'après moi, ce n'est en aucun cas une héroïne de roman. Nous sommes de retour à l’ère de pierre, les personnages sont revenus à leurs besoins primitifs donc il y a, je trouve, très peu de profondeur au niveau de leurs psychologies. Cela rend les personnages secondaires assez plats tout comme le personnage principal.

Donc, nous suivons Ismène dans cet environnement assez particulier. Autant les idées de base du roman sont originales et construites, autant l'intrigue est beaucoup trop longue et manque cruellement d'actions. L'auteur nous serine à propos de la vie de ce peuple ainsi que de leurs habitudes mais aussi sur des points plus crus. L'auteur nous parle des habitudes alimentaires de ces gens mais par conséquent, de leurs excréments et maladies digestives. En parler une ou deux fois ne me dérange pas car je pense que cela fait parti de notre société et du système d'un village redevenu primate mais avoir absolument tous les détails et en parler régulièrement m'a profondément dérangé. Je n'en ai clairement pas vu l'intérêt. Les révélations de la fin sont, quant à elles, très bien pensées mais sont beaucoup trop longues à arriver. L'auteur perd le lecteur par ses divagations. 

Enfin, l'élément qui m'a poussé à continuer ce roman est la plume de l'auteur. Je l'ai trouvé très agréable, fluide et bien travaillée. J'ai appris de multiples mots au fil de ma lecture que je n'avais jamais rencontré auparavant. C'est cet élément qui m'a fait lire le roman très vite même si l'intrigue et les personnages ne m'ont pas emballé.

En bref, un personnage principal plat et sans grand intérêt, une intrigue longue mais de bonnes idées et une écriture travaillée et fluide. Je vous conseille ce roman s'il vous intéresse mais ne vous basez pas sur le résumé au dos du livre qui ne représente en aucun cas le roman.

Note : 2,5/5

dimanche 14 mai 2017

Le film "La Vague"




Date de sortie : 4 Mars 2009

Durée : 1h 48min

Produit par : Dennis Gansel

Acteurs principaux : Jurgen Vogel, Frederick Lau, Max Riemelt, Jennifer Ulrich...

Genre : Drame contemporain mêlé à de l'historique

Nationalité : Allemande

Lien vers la bande-annonce



J'ai lu le roman il y a 2 ans de cela et j'avais très envie de voir son adaptation sur le grand écran et découvrir la manière dont le producteur a géré cette histoire. J'avoue ne pas avoir été déçue. 


Résumé
"En Allemagne, aujourd'hui. Dans le cadre d'un atelier, un professeur de lycée propose à ses élèves une expérience visant à leur expliquer le fonctionnement d'un régime totalitaire. Commence alors un jeu de rôle grandeur nature, dont les conséquences vont s'avérer tragiques."


Ce qui fait l'intérêt de ce film est bien évidemment son intrigue, son histoire. Mon avis sera court mais je voulais tout de même vous en parler car c'est un film que beaucoup devraient voir. Cette histoire est basée sur des faits réels. Le fait qu'ils soient relatés sous la forme d'un roman puis sous la forme d'un film a pour but de toucher le plus de gens possibles. On nous présente une expérience à la fois intelligente et dangereuse afin de faire comprendre aux gens comment les nazis ont pu acquérir le plus d'approbations possibles à l'époque par rapport à leurs idées extrémistes. Cette histoire nous fait prendre conscience de manière brutale, choquante mais bénéfique que la mise en place d'une idéologie, qu'elle soit bonne ou mauvaise, peut se dérouler extrêmement vite. Il s'agit d'une histoire vraie à la fois mêlée d’horreur, de crainte que tout recommence et d’intelligence. Elle nous permet de comprendre et non d’excuser les allemands à cette époque. Les événements s’enchaînent rapidement pour montrer à quel point les gens peuvent en avoir besoin dans certaines situations et faire le parallèle avec la rapidité de la monté du nazisme en Allemagne. C'est un film qui m’a convaincu et je pense que l’histoire restera gravée un long moment dans ma mémoire.



Évidemment, on ne peut pas mener ce genre d'expérience sans sujets. Malgré une certaine distance entre les spectateurs et les personnages, j'ai trouvé tout de même très intéressant de voir leurs évolutions et leurs différentes manières de penser. On a le droit à plusieurs points de vues sur le sujet traité : les fanatiques, extrémistes ; ceux qui suivent la mode ; et ceux qui sont plus méfiants, les rebelles. L'acteur qui joue le rôle du professeur est très convaincant. Je trouve que son rôle n'est pas simple à jouer et finalement, il se débrouille très bien. Pour ce qui est des élèves, le jeu d'acteur est plaisant même s'il n'y a rien d'exceptionnel. 



En bref, un film choquant, brutal mais intelligent qui amène à une certaine prise de conscience, des points de vues multiples et une histoire qui pousse à réfléchir. Je vous conseille réellement ce film si le sujet vous intéresse ou si vous avez des questions par rapport à ce sujet.

Note : 4/5

samedi 13 mai 2017

Chronique "Une Flamme dans la Nuit" (T2) de Sabaa Tahir



Maison d'édition : Pocket Jeunesse

Date de publication : 17 Novembre 2016

Nombre de pages : 544 pages

Genre : Fantasy

Catégorie : Young-Adult

Tome : 2/4

Prix : 18,90 euros

Format : Grand Format



J'ai tenté de le faire traîner un peu dans ma pile à lire car je sais que le troisième tome sortira dans un bon bout de temps. Je n'ai pas pu tenir plus longtemps et j'ai vraiment adoré même si ça n'a pas été un coup de cœur !


Résumé du 1er tome (pas de spoilers)
"Je vais te dire ce que je dis à chaque esclave qui arrive à Blackcliff : la Résistance a tenté de pénétrer dans l'école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pour elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et je t'écraserai." 

Autrefois l'Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l'empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d'écrire s'expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d'élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté... et sauver ceux qu'ils aiment."

Dans ce second tome, on se replonge de suite dans la fin du premier tome. On suit donc Elias et Laia dans leur fuite. Quel bonheur de retrouver le personnage d'Elias que j'apprécie énormément. C'est un personnage très fidèle par rapport à ce qu'on avait pu voir dans le premier tome. Je me suis totalement attachée à lui, son côté badass et pourtant pourvu de sentiments véritables. En apparence, c'est une machine de guerre mais à l'intérieur, c'est un homme sensible qui se soucie des autres avant de se soucier de lui. Par contre, j'ai eu un problème avec le personnage de Laia. On laisse ce personnage à la fin du tome 1 en tant que femme badass, forte et courageuse. Dans le second tome, on retrouve la Laia du début : fragile, naïve, irréfléchie, qui se met dans des situations impossibles. J'ai vraiment été déçue par ce personnage qui a complètement régressé par rapport à la fin du premier tome. Avec ce roman apparaît une petite nouveauté : le point de vue d'Hélène, la meilleure amie d'Elias à Blackcliff. C'est un personnage que j'ai beaucoup aimé découvrir plus en profondeur. Le fait qu'elle soit au coeur des intrigues politiques la rend très intéressante à suivre. C'est une femme stratège, mystérieuse et forte. Pour en finir avec les personnages, je me devais de vous parler de la Commandante. Il s'agit d'une des pires méchantes que j'ai pu rencontrer au fil de mes lectures. Calculatrice, froide, forte et rusée, elle évolue dans le roman toujours dans un but personnel et vicieux. 


Comme dit un peu plus haut, on se retrouve directement là où on avait laissé les personnages à la fin du premier tome. Cela nous permet de ne pas perdre une miette de l'intrigue. Je pense clairement que ce tome 2 est un tome passerelle, c'est-à-dire qui fait le lien entre le premier tome et le réel déroulement de l'intrigue. Durant les 3/4 du roman, il y a très peu de révélations ou de retournements de situations. On continue tout de même à avoir beaucoup d'actions et de rythme pour ne pas perdre le lecteur. Les cent dernières pages sont quant à elles juste dingues. Les révélations pleuvent sur le lecteur tout comme les retournements de situations. Cela donne tout de suite envie de lire la suite. Ce roman reste un excellent second tome même si je m'attendais à un coup de cœur. Pour ce qui est de l'univers, l'auteur l'étend d'un point de vue territoriale. On découvre des nouveaux villages, des traditions, des peuples, des hauts lieux de ce monde. Cependant, je m'attendais à en apprendre plus à propos des créatures fantastiques telles que les créatures des sables qu’on avait pu rencontrer à la fin du tome 1. Finalement, il y en a eu très peu et j’aimerais beaucoup en découvrir un peu plus dans la suite de la saga. 


Je vais conclure ma chronique en vous parlant de la plume de Sabaa Tahir. Elle est toujours aussi fluide, agréable à lire et addictive. C'est un plaisir de lire cette plume. L’auteur réussit à nous plonger très facilement dans son univers. J'ai pu aussi relever de très belles citations au fur et à mesure de ma lecture que je me suis empressais d'aller noter. 



En bref, un excellent tome avec des personnages pour la plupart intéressants et attachants, une intrigue un peu plus longue que dans le premier tome mais qui n'ennuie pas le lecteur, un univers étendu et une plume toujours au top. À tous les amateurs de fantasy et de young-adult, je vous conseille réellement cette saga qui est juste géniale ! 

Note : 4,5/5

jeudi 11 mai 2017

Chronique "L'Élite (T3) Dernière Épreuve" de Joëlle Charbonneau



Maison d'édition : Milan Macadam

Date de publication : 3 Février 2016

Nombre de pages : 320 pages

Genre : Dystopie

Catégorie : Young-Adult

Tome : 3/3

Prix : 13,90 euros

Format : Grand Format



J'ai comme objectif cette année de continuer et finir mes séries. J'ai donc enfin fini une saga et j'avoue que cette fin était assez décevante pour ma part.


Résumé du 1er tome (sans spoilers)
"La Terre ne ressemble plus à la planète sur laquelle nous vivons. Les Sept Guerres en ont détruit la quasi-totalité et les hommes essaient de la reconstruire. C’est dans cet environnement que vie Cia et sa famille. A 16 ans, la majorité des adolescents doit trouver un travail. Les autres, l’Elite, sont choisis pour le Testing. L’épreuve suprême. Un test ultime qui promet l’entrée à l’université pour les gagnants. Ou plutôt pour les survivants… Cia a été choisie. Et elle va rapidement comprendre qu’elle ne peut faire confiance à personne."

J’ai donc fini cette saga que je traîne depuis maintenant presque trois ans alors qu’elle est assez courte tout comme la taille des romans. Autant le premier tome était un coup de cœur et le deuxième tome une bonne lecture, autant ce dernier tome a été une grande déception.

On retrouve donc Cia, un personnage sympa à suivre mais j’ai trouvé qu’elle se posait beaucoup trop de questions durant ce dernier tome et qu’elle ne passait pas à l’action. Les personnages secondaires me paraissent toujours aussi plats et me sont assez indifférents à vrai dire. Je pense à peu près la même chose à propos des « méchants » de cette histoire. Je trouve qu’ils ne sont pas très originaux et ressemblent beaucoup aux méchants des grandes dystopies young-adult telles que Hunger Games ou encore Divergente.

Pour ce qui est de l’intrigue, elle m’a semblé beaucoup trop longue. Il s’est rien passé pendant les ¾ du roman et heureusement qu’il est assez court. La mission dont est investi Cia est présenté vers le début du roman et il faut attendre les 50 dernières pages pour qu’elle se mette à l’action. De plus, il n’y a pas de grandes surprises. Je m’attendais à quelque chose de plus surprenant et d’une fin plus spectaculaire. Par conséquent, j’ai été clairement déçue par rapport à mon avis sur le premier tome.

Enfin, un des seuls éléments  qui m’a plu durant toute la saga est l’écriture de Joëlle Charbonneau qui est tout de même très fluide et agréable à lire. Elle se lit très facilement mais il y a tout de même des longueurs. On perd l’intérêt du lecteur.

En bref, un troisième tome très décevant avec un personnage principal sympa mais des personnages secondaires plats, une intrigue longue et sans actions mais une écriture fluide et agréable. Je recommande cette série sympathique surtout pour les 2 premiers tomes.

Note : 3/5